Cambodge: Phnom Penh en proie à la fièvre immobilière – Cambodge Post

Les grues dessinent le nouveau paysage de Phnom Penh. De mois en mois de nouvelles tours partent à la conquête des quartiers. Logements, bureaux, surfaces commerciales sortent de terre à une vitesse impressionnante, la ville a des allures de gigantesque chantier, les prix s’envolent. Jusqu’en 2009, le centre de la capitale était essentiellement constitué de villas, de boutiques et d’immeubles peu élevés comprenant au maximum une trentaine de logements proposés à la vente ou à la location par des propriétaires cambodgiens. Mais la fin de la crise économique mondiale a sonné le glas d’une capitale que l’on disait être la dernière en Asie à avoir conservé un urbanisme horizontal. Des immeubles plus élevés (appelés aussi condominium en anglais) ont fait leur apparition en 2009-2010 proposant un total de 732 logements à la vente durant la période. Nombre de propriétaires cambodgiens se sont alors associés à des développeurs asiatiques pour entreprendre des projets immobiliers de plus grande ampleur. Au total, fin 2015, 13 nouveaux programmes de « condo » comprenant plusieurs centaines d’appartements ont été achevés, soit 2836 appartements, selon le cabinet international d’expertise-conseil Knight Frank.   A Chroy Changavar en 2009. Photo Krystel Maurice Là où, en 2009, vaches et chèvres broutaient […]

Source: www.cambodgepost.com